Mémoires transgénérationnelles

Certain d’entre nous à tendance à penser que son histoire a commencé dès sa naissance, ce serait oublier que la succession des générations qui nous ont précédés, a laissé sur nous des empreintes dont nous ne pouvons faire l’impasse. La famille est toujours porteuse d’enjeux affectifs, culturels, idéologiques, économiques. De loyauté, on ne déroge jamais à certaines règles créées par des valeurs incongrues (interdits ….) . Elle est détentrice aussi de secrets de famille, de non-dits, de drames, de traumatismes, de souffrances mal vécues. Ces conflits non digérés vont se transformer en énergie, en mémoires émotionnelles, cellulaires sur les descendants et se manifester sous des formes différentes, on peut avoir des comportements irrationnels, des peurs infondées, des interdits non justifiés, s’empêcher de vivre, d’être joyeux, d’ETRE tout simplement. Les répétitions des schémas de nos ancêtres. Ces énergies, ces mémoires peuvent se biologiser c’est à dire se transformer en maladies. Ces transmissions se font par cycles, elles se font aussi selon la place que l’on a dans la fratrie (aîné, cadet ….), selon les dates de naissances, de décès, de mariages, de conceptions, de fêtes, de Prénoms….. Sans travail sur soi il est difficile de les déloger car souvent on en a pas conscience… lors de mes séances, je vous aide à les repérer pour les désactiver. Car bien souvent vous ne vivez pas votre vie, mais celles de vos aïeux…… (aïe, mes aïeux d’Anne Ancelin Schützenberger)